Le Rav Dynovisz, l’Adamisme et l’identité de l’Occident

Construire l’avenir. y aurait-il un projet plus ambitieux?
Il est pourtant à la portée de tous. Quel serait, sinon, le sens de notre existence?
Le point d’orgue de notre déplacement, avec Marie, en Israël décrit sur le site Jforum:

Le secret de l’identité de l’Occident

Quel dénominateur commun pour la fondation du projet de diffusion de la Torah vers des non-Juifs et la constitution de valeurs et d’une identité Adamique?

 

L’idée générale est de proposer une explication à l’irrationnel de l’antisémitisme.

L’Aurore de l’aurore grecque donne la réponse pour dire que l’antisémitisme a toujours existé, bien antérieurement au Christianisme.

Le Christianisme opère le meurtre rituel oedipien du père hébreu. Mais il en est de même pour la civilisation grecque et européenne pré-chrétienne.

Manque le thème essentiel de l’accueil de l’étranger, fondateur du mythe européen et de sa conséquence catastrophique tel que le figure le cheval de Troie sur cette vérité étymologique qu’Hélène signifie celle qui apporte la destruction.

Voir le précédent Live-Vidéo du Rav, de Marie et Gilles, sur les traces de David Ben Gourion à Sde Boker : http://www.jforum.fr/70-ans-dhistoire-avec-le-rav-dynovisz-chez-david-ben-gourionvideo.html

(——–)

Il est souvent reproché au rav Dynovisz de faire du prosélytisme en s’adressant directement aux non-Juifs. Pourtant, les textes expliquent que la délivrance se fera avec l’association des Nations. L’armée du Machia’h sera largement composée de non-Juifs.

Il est question, traditionnellement, de bné Noah. Il y a là un problème.

D- s’adressa à Noah et le traita d’imbécile, fils d’imbécile. Pendant les 100 ans qu’il prit pour construire l’arche, jamais il ne choisit d’en appeler à la miséricorde divine pour sauver le monde. Jamais il ne s’adressa aux êtres pour les conjurer de faire Tschouva. Il se contentait d’être un serviteur de D-ieu qui marchait dans ses pas. Est-ce là un modèle pour la délivrance? Est-ce là un modèle d’associé d’Israël?

Le Rav se réfère à la Torah de Sion, la Torah de la délivrance qui complètera la Torah du Sinaï. Il est question du projet divin, de sa compréhension qui dépasse la réparation du coeur et des 7 attributs divins qui s’y attachent pour englober les 3 autres attributs qui répareront le cerveau. Comment les 7 lois de Noah pourraient-elles être le déterminant de  l’adhésion des Nations à la Torah? La lumière des Nations se résumerait à instruire qu’il ne faut pas assassiner son prochain?

La mission de l’humanité est de réparer la faute d’Adam.

Juifs et non-Juifs sont associés en tant que bné Adam. Pour ces derniers, c’est toute une identité à trouver comme le fit Avraham qui marchait, lui, devant D-ieu et alla jusqu’à l’affrontement pour tenter de sauver les criminels de Sodome.

http://ravdynovisz.tv/fetes_juives/avons-perdu-tete-don-de-torah-10-avril-2018/

 

Avec Marie, Gilles “Avram” Falavigna et le Rav Dynovisz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *